Sa vie

Carrière Maritime

1898 - 1907

Carrière coloniale en Mauritanie

1908 - 1914

La Rochelle - La Pallice

1914 - 1919

Laon

1919 - 1930 

Port-Boulard

1926 - 1968

Son enfance

Armand Hayet passe sa jeunesse à Arcachon, puis à Bordeaux. Bien qu'il ne soit pas issu d'une famille de marins, les voiliers le fascinent dès sa tendre enfance. Il s'entraîne l'hiver dans le jardin de sa maison, rue de Peyssac à Bordeaux, à casser la glace de la fontaine gelée pour s'endurcir la peau comme les vrais marins ! Le garçon n'est pas motivé par l'école, jusqu'au jour où l'institutrice déclare que "puisqu'il n'est pas capable d'apprendre à lire, il ne sera jamais marin"... En un mois l'enfant sait lire ! Dès lors, il dévore tous les romans qui passent à portée de sa main, et surtout ceux qui traitent d'aventures maritimes. En quelques années, l'adolescent devient érudit, féru d'histoire, et connaît par coeur les oeuvres de Joseph Conrad, son auteur préféré, mais aussi de Kipling, Melville, Jules Verne, etc.
"C'est après avoir lu et relu Le mariage de Loti, écrira plus tard Armand Hayet, qu'un beau jour, vers mes treize ans, je déclarai sur les quais de Bordeaux au confident de mes projets aventureux, en lui montrant un trois-mâts mouillé au milieu du fleuve : "J'irai à Tahiti sur un voilier comme celui-là..." Deux ans après, j'embarquais en qualité de pilotin pour mon premier voyage à bord du trois-mâts Colbert, l'un des trois bateaux qui seuls reliaient directement l'Europe à Tahiti." 


source : Généalogie familiale Philippe Arnaud